Etudes scientifiques menées par ABConservation

Titre de l’étude

Thème

Où ?

Comment ?

Statut actuel

Binturong

data on field

- Répartition géographique

- Habitat

- Asie du Sud-Est via des chercheurs et des locaux - Questionnaire- Bibliographie

- Carte de répartition des données accessibles sur google map (lien)

- Article scientifique en cours de rédaction

Study on binturong subspecies

- Comparaison de l’aspect morphologique- Critères de reconnaissance de différentes sous-espèces - Parcs zoologiques et centres de sauvegarde - Questionnaire- En parallèle et en coopération avec des études ADN menée par le Dr Géraldine Véron - Récolte des données en cours

Thèse :

« Mesure de l’activité cortico-surrénalienne et du comportement chez une espèce de viverridé en captivité, le binturong, Arctictis binturong »

- Bibliographie complète- Etudier le stress perçu par les binturongs captifs - Parcs zoologiques de France - Bibliographie- Observation du comportement- Mesure du cortisol fécal - Thèse vétérinaire publiée en décembre 2016 (lien – en français)- Bibliographie en anglais (fichier à insérer)- Article scientifique sur la méthode d’extraction en cours de rédaction- Article scientifique sur la bibliographie en cours de rédaction

Bearcat

Study Program

- Collecter un maximum de données in-situ sur la biologie et l’écologie du binturong. - Île de Palawan  (Philippines) - Mise en place de pièges photographiques à 15 mètres dans les arbres- Prélèvement de poils pour de futures analyses ADN- Suivi par Radio tracking GPS et VHF de plusieurs binturongs sauvages - Récolte des données des pièges photographiques en cours- Mise en place du radio-tracking prévu pour décembre 2018

Binturong data on field :

Statut : article(s) scientifique(s) en cours de rédaction

Résumé :

Depuis sa création, ABConservation s’est engagé à augmenter les connaissances scientifiques sur le binturong. En effet, cette espèce en plus d’être peu connue du grand public, est l’objet de peu de publications scientifique, bien qu’on puisse noter un certain essor depuis 2015. Une des premières études lancées par l’association consistait à réunir le maximum de données concernant l’aire de répartition géographique du binturong. Pour cela, l’ensemble des articles scientifiques mentionnant la présence de binturong en milieu naturel ont été étudiés et de nombreux scientifiques ont été contactés. Ainsi, à l’aide de la synthèse de 51 publications  attestant de la présence du binturong en Asie et de la participation de scientifiques qui ont accepté de partager leurs données avec nous, nous avons pu réaliser une carte interactive inédite sur la répartition du binturong, disponible en cliquant ici. Les données recueillies sont classées en fonction de la date d’observation des individus. On peut noter que les études les plus récentes sont réparties sur l’ensemble de l’aire de répartition théorique du binturong (Widmann et al., 2008, carte disponible sur le site de l’IUCN ici) et confirment la rareté du binturong au Vietnam puisque seules deux études font état de sa présence dans ce pays. Les données sont également rares en ce qui concerne les îles de Sumatra et Java, ce qui laisse en suspens la question du statut du binturong dans ces régions. A l’inverse, la présence de binturong dans l’Ouest du Myanmar (Zaw et al., 2008) représente une extension de l’aire de répartition du binturong en comparaison avec la carte fournie par l’IUCN. Il serait donc intéressant de se pencher sur la question de la répartition du binturong au Myanmar.

Un article scientifique est en cours de rédaction et nous espérons que les futures études de terrain pourront aider à compléter cette carte et permettre une réactualisation de l’aire de répartition du binturong en Asie du Sud-Est.

Les données sont encore en cours de collecte, si vous souhaitez participer à notre étude voir les fichiers joints dans la section « Liens et fichiers utiles ».

Liens et fichiers utiles :

Vous êtes un particulier et vous avez observé un individu (en liberté, captif ou mort) au cours d’un de vos voyage : fichier de déclaration à envoyer à sofficer.abconservation@gmail.com

Vous êtes chercheur et vous voulez participer à l’étude : fichier de déclaration à envoyer à sofficer.abconservation@gmail.com

Lien vers la carte de répartition des observations actualisée le 29/04/2018

Study on binturong subspecies :

Statut : Récolte de données en cours

Résumé :

D’après Cosson et al. (2007), 9 sous-espèces de binturong pourraient être différenciées génétiquement. Cependant, ce résultat provient essentiellement de données d’individus captifs et doit encore être confirmé, bien qu’un sous-espèce soit aujourd’hui déjà bien connue et décrite, Actictis binturong whitei à Palawan. Par ailleurs, des différences importantes dans la taille, le poids et la fourrure des binturongs sont souvent observées en parc zoologique. C’est pourquoi cette étude  a pour but d’évaluer la disparité de morphologie chez les binturongs captifs et les reliées aux sous-espèces décrites chez le binturong, Arctictis binturong. Les données sont collectées dans des institutions du monde entier grâce à un simple questionnaire.  Elles sont encore en cours de collecte, si vous souhaitez participer à notre étude, voir les fichiers joints dans la section « Liens et fichiers utiles ».

Liens et fichiers utiles :

  • Déclaration officielle de l’étude (en anglais).
  • Questionnaire à destination des institutions zoologiques possédant un ou plusieurs binturongs (en anglais).

 

Mesure de l’activité cortico-surrénalienne et du comportement chez une espèce de viverridé en captivité, le binturong, Arctictis binturong :

Statut : article(s) scientifique(s) en cours de rédaction

 

Résumé :

Le binturong, Arctictis binturong, est une espèce de Viverridae asiatique menacée de disparition en raison principalement de la destruction de son habitat naturel. Pour cette raison, les programmes d’élevage du binturong en captivité prennent toute leur importance, ils doivent cependant faire face à de nombreux échecs. C’est pourquoi, cette thèse avait pour objectif dans un premier temps de réaliser une synthèse bibliographique sur le binturong afin de regrouper les données déjà existantes puis dans un second temps de mettre en place une méthode d’évaluation du stress chez les individus captifs. Pour cela, des observations comportementales et le dosage par ELISA des métabolites fécaux du cortisol (MFC) ont été réalisés sur 10 individus provenant de 6 parcs zoologiques français. En comparant quatre protocoles d’extraction, il a été montré que le dosage des MFC sur fèces humides avec une extraction par agitation constituait la méthode présentant le meilleur rendement chez le binturong. Par la suite, l’étude particulière d’un individu au cours de son transfert dans un nouveau parc zoologique a permis de valider l’utilisation des MFC chez le binturong en tant que marqueur de stress. Enfin, l’étude comportementale a révélé la présence d’une frustration chez la majorité des individus s’exprimant par des comportements d’anticipation marqués. Les animaux présentant la plus grande intensité de ces comportements avaient par ailleurs les plus faibles taux de MFC, laissant supposer que chez le binturong, un stress chronique important serait à l’origine d’une inhibition de la synthèse de cortisol.

Liens et fichiers utiles :

- Thèse vétérinaire publiée en décembre 2016 (lien – en français uniquement)

 

Bearcat Study Program :

Statut : Récolte de données en cours

 

Résumé :

Voir la page consacrée au BSP


newspaper templates - theme rewards